WP_Query Object ( [query] => Array ( [paged] => 10 [category_name] => actualites ) [query_vars] => Array ( [paged] => 10 [category_name] => actualites [error] => [m] => [p] => 0 [post_parent] => [subpost] => [subpost_id] => [attachment] => [attachment_id] => 0 [name] => [pagename] => [page_id] => 0 [second] => [minute] => [hour] => [day] => 0 [monthnum] => 0 [year] => 0 [w] => 0 [tag] => [cat] => 263 [tag_id] => [author] => [author_name] => [feed] => [tb] => [comments_popup] => [meta_key] => [meta_value] => [preview] => [s] => [sentence] => [fields] => [menu_order] => [category__in] => Array ( ) [category__not_in] => Array ( ) [category__and] => Array ( ) [post__in] => Array ( ) [post__not_in] => Array ( ) [tag__in] => Array ( ) [tag__not_in] => Array ( ) [tag__and] => Array ( ) [tag_slug__in] => Array ( ) [tag_slug__and] => Array ( ) [post_parent__in] => Array ( ) [post_parent__not_in] => Array ( ) [author__in] => Array ( ) [author__not_in] => Array ( ) [meta_query] => Array ( ) [ignore_sticky_posts] => [suppress_filters] => [cache_results] => 1 [update_post_term_cache] => 1 [update_post_meta_cache] => 1 [post_type] => [posts_per_page] => 6 [nopaging] => [comments_per_page] => 50 [no_found_rows] => [order] => DESC ) [tax_query] => WP_Tax_Query Object ( [queries] => Array ( [0] => Array ( [taxonomy] => category [terms] => Array ( [0] => actualites ) [field] => slug [operator] => IN [include_children] => 1 ) ) [relation] => AND [table_aliases:protected] => Array ( [0] => wp_term_relationships ) [queried_terms] => Array ( [category] => Array ( [terms] => Array ( [0] => actualites ) [field] => slug ) ) [primary_table] => wp_posts [primary_id_column] => ID ) [meta_query] => WP_Meta_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => [meta_table] => [meta_id_column] => [primary_table] => [primary_id_column] => [table_aliases:protected] => Array ( ) ) [date_query] => [queried_object] => stdClass Object ( [term_id] => 263 [name] => Actualités [slug] => actualites [term_group] => 0 [term_taxonomy_id] => 263 [taxonomy] => category [description] => [parent] => 0 [count] => 57 [filter] => raw [cat_ID] => 263 [category_count] => 57 [category_description] => [cat_name] => Actualités [category_nicename] => actualites [category_parent] => 0 ) [queried_object_id] => 263 [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS wp_posts.ID FROM wp_posts INNER JOIN wp_term_relationships ON (wp_posts.ID = wp_term_relationships.object_id) JOIN wp_icl_translations t ON wp_posts.ID = t.element_id AND t.element_type IN ('post_post','post_page','post_event','post_artist','post_flickr_gallery','post_popupbuilder') JOIN wp_icl_languages l ON t.language_code=l.code AND l.active=1 WHERE 1=1 AND ( wp_term_relationships.term_taxonomy_id IN (263) ) AND wp_posts.post_type = 'post' AND (wp_posts.post_status = 'publish' OR wp_posts.post_status = 'confirmed') AND t.language_code='fr' GROUP BY wp_posts.ID ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 54, 6 [posts] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 14808 [post_author] => 2 [post_date] => 2018-04-12 13:13:39 [post_date_gmt] => 2018-04-12 11:13:39 [post_content] => Chanteuse chevronnée, elle déborde de vitalité et est en pleine maturité artistique La pianiste Carla Bley, dont le concert était annoncé au 53 Heineken Jazzaldia pour le 27 juillet à 12h30 au Théâtre Victoria Eugenia, a annulé la dernière partie de sa tournée, et ne pourra donc pas honorer son concert. Elle sera remplacée, même lieu même date, par Mary Stallings, une chanteuse historique de San Francisco qui est en pleine possession de ses moyens et au faite de sa maturité artistique, à telle enseigne que The New York Times a récemment écrit à son propos : « Stallings est, peut-être, la meilleure chanteuse de jazz aujourd’hui.» Les billets déjà acquis pour Carla Bley sont automatiquement valables pour Mary Stallings, sans aucune démarche de la part de l’acheteur. Si, en revanche, l’acheteur souhaite se faire rembourser, il devra soit se présenter à la billetterie du Théâtre Victoria Eugenia (horaire: 11h30-13h30 et 17h00-20h00), soit appeler au (+34) 943 48 19 00, ou encore écrire par e-mail à : infojazz@donostia.eus Mary-StallingsWEB Mary Stallings (voix), Hervé Sellin (piano), Joshua Ginsburg (contrebasse), Mario Gonzi (batterie) La chanteuse chevronnée Mary Stallings est l’illustration parfaite de comment la maturité artistique et l’expérience sont les conditions essentielles pour être une grande chanteuse. Son sens du swing, son phrasé chargé de blues et son talent dans l’interprétation légitiment les propos du New York Times à son égard : « Stallings est peut-être la meilleure chanteuse de jazz aujourd’hui». Déjà, à la fin des années 50, elle se produisait dans des clubs de San Francisco, sa ville natale, avec des groupes tels que Ben Webster, Cal Tjader, Earl Hines ou Wes Montgomery. Plus tard, elle a  intégré les orchestres de Count Basie, Billy Eckstine et Dizzy Gillespie. Elle a enregistré ses propres disques, accompagnée de grands pianistes comme Monty Alexander et Geri Allen. Après une longue période d’absence, elle a été rattrapée pour remonter sur scène par le prestigieux trompettiste Wynton Marsalis. Stallings s’est produite régulièrement dans les grands temples du jazz aux États-Unis, tels que le Blue Note ou le Lincoln Center, et dans des festivals tels que Monterey ou San Francisco. [post_title] => La chanteuse Mary Stallings remplace la pianiste Carla Bley dans le programme [post_excerpt] => Chanteuse chevronnée, elle déborde de vitalité et est en pleine maturité artistique [post_status] => publish [comment_status] => closed [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => la-chanteuse-mary-stallings-remplace-la-pianiste-carla-bley-dans-le-programme [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2018-04-12 13:38:30 [post_modified_gmt] => 2018-04-12 11:38:30 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://heinekenjazzaldia.eus/?p=14808 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 14611 [post_author] => 2 [post_date] => 2018-03-12 13:35:56 [post_date_gmt] => 2018-03-12 12:35:56 [post_content] => Le concert aura lieu le 29 juillet à l'Auditorium Kursaal, hors abonnement Le célèbre musicien breton Yann Tiersen, l'un des meilleurs musiciens européens et compositeur de chansons inoubliables, vient s’ajouter au programme du 53ème Heineken Jazzaldia avec un concert solo exceptionnel. Le concert aura lieu le 29 Juillet à 23h00 à l'Auditorium Kursaal, au prix de 20 euros (hors abonnement). Yann-Tiersen-(credit_ChristopherEspinosa-Fernandez)WEB Une soirée avec Yann Tiersen solo en concert Yann Tiersen (piano, violon, voix) Le solo de Yann Tiersen, accompagné de son piano et de son violon, c’est une performance destinée à laisser une impression profonde sur ses nombreux adeptes. Ce musicien breton, l'un des plus respectés de sa génération, a acquis une renommée internationale en 2001 après avoir composé la bande originale du film Le fabuleux destin d’Amélie Poulain. Cependant, sa carrière ne se résume pas à cette collaboration. Lui-même se démarque de l'étiquette de compositeur de musique de films (« Je ne suis pas un compositeur et je n’ai pas non plus de passé dans la musique classique ») et sa biographie le confirme dès son plus jeune âge. Après avoir étudié le violon et le piano entre 6 et 14 ans et avoir envisagé de devenir chef d'orchestre, il se rebella contre cela et, inspiré par Joy Division et Les Stooges, il adopta la guitare électrique pour s’engager dans le post-punk au cours de la seconde moitié des années 80. Ce fut le premier pas intrépide dans une trajectoire qui s’est distillée avec des influences éclectiques, qui vont de la musique de rue à l'avant-garde, du minimalisme au rock, de la valse à la chanson. En dehors de trois musiques de films (Le fabuleux destin d’Amélie Poulain puis Goodbye Lenin!, 2003 et Tabarly, 2008) et trois albums live, -le dernier d'entre eux On Tour (2006)-, sa discographie qui a commencé en 1995 avec La Valse des monstres, compte déjà neuf albums exceptionnels. Le plus récent est Eusa : dix compositions pour piano sous forme de livre de partitions, chacune inspirée d'un lieu sur son île natale, l’ile d’Ouessant, qui se dit Eusa dans la langue bretonne. À l’occasion de son concert au Festival Jardins de Pedralbes à Barcelone l'été dernier, le journal El País a dit « un concert parfait et touchant. Yann Tiersen a transformé les jardins de Pedralbes en un coin de Montmartre ». Le magazine en ligne norvégien Here Today en a fait une excellente définition: « Yann Tiersen est de ce genre curieux d'artistes solo qui ne donnent pas l'impression d'être en solo ». [post_title] => Yann Tiersen se produira au Heineken Jazzaldia en un concert solo exceptionnel [post_excerpt] => Le concert aura lieu le 29 juillet à l'Auditorium Kursaal, hors abonnement [post_status] => publish [comment_status] => closed [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => yann-tiersen-se-produira-au-heineken-jazzaldia-en-un-concert-solo-exceptionnel [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2018-04-25 10:03:58 [post_modified_gmt] => 2018-04-25 08:03:58 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://heinekenjazzaldia.eus/?p=14611 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 14654 [post_author] => 2 [post_date] => 2018-02-16 11:48:35 [post_date_gmt] => 2018-02-16 10:48:35 [post_content] => Cartel-2018-web(Jose-Luis-Lanzagorta) Le 53ème Heineken Jazzaldia, qui se tiendra à Saint-Sébastien du 25 au 29 juillet, a déjà son affiche. Son auteur est le graphiste José Luis Lanzagorta. L'auteur a choisi la figuration du manche d’une contrebasse considérant qu'il est l'un des instruments qui décrit le mieux l'univers du jazz : sa silhouette, avec ses formes courbes et suggestives, pleines de rythme, représente le swing et maintient toute l’élégance de son classicisme. Comme l’année dernière, les organisateurs du Heineken Jazzaldia ont lancé un appel restreint auprès de plusieurs designers et artistes plastiques pour choisir le projet de cette édition. José Luis Lanzagorta Designer graphique, fondateur en 1991 du Studio Lanzagorta à Saint-Sébastien, José Luis Lanzagorta opère principalement dans le domaine de l'art et de la culture. Parmi ses multiples créations, nous pouvons retenir les projets graphiques qu’il a exécutés pour l’exposition Badu, bada et Atarian, ou pour des centres d'art comme Tabakalera ou Bastero Kulturgunea ainsi que des publications pour des institutions telles que Koldo Mitxelena Kulturunea, Quinzaine Musicale, Fondation Kursaal, Donostia Kultura et Heineken Jazzaldia. En 2014, il met en chantier le projet Begiaundi Press, un atelier d'expérimentation et de recherche graphique pour la production d'éditions limitées imprimées en presse typographique. Lanzagorta a déjà conçu quelques-unes des affiches les plus mémorables du Heineken Jazzaldia, à savoir celles des années 1989, 1990, 1999, 2000, 2001, 2002, 2005, 2006, 2007 et 2008. Musicien à temps partiel, il participe depuis plusieurs décennies dans divers projets liés à la musique pop de Saint-Sébastien : membre fondateur de la Orquesta Mondragón, de Puskarra et, à l'heure actuelle, de Amateur, après avoir fait partie de Amor a Traición et de La Buena Vida. [post_title] => La réalisation de l’affiche du 53ème Heineken Jazzaldia a été confiée au graphiste José Luis Lanzagorta [post_excerpt] => Le 53ème Heineken Jazzaldia, qui se tiendra à Saint-Sébastien du 25 au 29 juillet, a déjà son affiche. Son auteur est le graphiste José Luis Lanzagorta. [post_status] => publish [comment_status] => closed [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => la-realisation-de-laffiche-du-53eme-heineken-jazzaldia-a-ete-confiee-au-graphiste-jose-luis-lanzagorta [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2018-03-14 14:39:45 [post_modified_gmt] => 2018-03-14 13:39:45 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://heinekenjazzaldia.eus/sin-categoria-eu-fr/jose-luis-lanzagorta-diseinatzaile-grafikoa-da-53-heineken-jazzaldiko-kartelaren-egilea-2/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post_count] => 3 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 14808 [post_author] => 2 [post_date] => 2018-04-12 13:13:39 [post_date_gmt] => 2018-04-12 11:13:39 [post_content] => Chanteuse chevronnée, elle déborde de vitalité et est en pleine maturité artistique La pianiste Carla Bley, dont le concert était annoncé au 53 Heineken Jazzaldia pour le 27 juillet à 12h30 au Théâtre Victoria Eugenia, a annulé la dernière partie de sa tournée, et ne pourra donc pas honorer son concert. Elle sera remplacée, même lieu même date, par Mary Stallings, une chanteuse historique de San Francisco qui est en pleine possession de ses moyens et au faite de sa maturité artistique, à telle enseigne que The New York Times a récemment écrit à son propos : « Stallings est, peut-être, la meilleure chanteuse de jazz aujourd’hui.» Les billets déjà acquis pour Carla Bley sont automatiquement valables pour Mary Stallings, sans aucune démarche de la part de l’acheteur. Si, en revanche, l’acheteur souhaite se faire rembourser, il devra soit se présenter à la billetterie du Théâtre Victoria Eugenia (horaire: 11h30-13h30 et 17h00-20h00), soit appeler au (+34) 943 48 19 00, ou encore écrire par e-mail à : infojazz@donostia.eus Mary-StallingsWEB Mary Stallings (voix), Hervé Sellin (piano), Joshua Ginsburg (contrebasse), Mario Gonzi (batterie) La chanteuse chevronnée Mary Stallings est l’illustration parfaite de comment la maturité artistique et l’expérience sont les conditions essentielles pour être une grande chanteuse. Son sens du swing, son phrasé chargé de blues et son talent dans l’interprétation légitiment les propos du New York Times à son égard : « Stallings est peut-être la meilleure chanteuse de jazz aujourd’hui». Déjà, à la fin des années 50, elle se produisait dans des clubs de San Francisco, sa ville natale, avec des groupes tels que Ben Webster, Cal Tjader, Earl Hines ou Wes Montgomery. Plus tard, elle a  intégré les orchestres de Count Basie, Billy Eckstine et Dizzy Gillespie. Elle a enregistré ses propres disques, accompagnée de grands pianistes comme Monty Alexander et Geri Allen. Après une longue période d’absence, elle a été rattrapée pour remonter sur scène par le prestigieux trompettiste Wynton Marsalis. Stallings s’est produite régulièrement dans les grands temples du jazz aux États-Unis, tels que le Blue Note ou le Lincoln Center, et dans des festivals tels que Monterey ou San Francisco. [post_title] => La chanteuse Mary Stallings remplace la pianiste Carla Bley dans le programme [post_excerpt] => Chanteuse chevronnée, elle déborde de vitalité et est en pleine maturité artistique [post_status] => publish [comment_status] => closed [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => la-chanteuse-mary-stallings-remplace-la-pianiste-carla-bley-dans-le-programme [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2018-04-12 13:38:30 [post_modified_gmt] => 2018-04-12 11:38:30 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://heinekenjazzaldia.eus/?p=14808 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 57 [max_num_pages] => 10 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => 1 [is_tag] => [is_tax] => [is_search] => [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_404] => [is_comments_popup] => [is_paged] => 1 [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => ad4aaa31e93b93922855873d15b53319 [query_vars_changed:WP_Query:private] => 1 [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => )

Browsing: Actualités

1 8 9 10